Programme opératoire et rééducation

L’hôpital Tongren a décidé d’utiliser la graisse activée issue du tissu adipeux du patient combiné avec l’érythropoïétine.

L’équipe de neurochirurgiens du docteur Liu utilise déjà des cellules souches dérivées du tissu adipeux du patient pour combler la cavité présente après avoir exposé la moelle épinière, l’avoir parfaitement curetée, et lui avoir redonnée une dimension anatomiqueCependant ces cellules souches ont des capacités de survie limitées, elles ne restent pas forcément sur le site lésionnel et n’ont pas la capacité de promouvoir une véritable régénération tissulaire. Les résultats sont alors mitigés même s’il y a quelques signes de récupération.Les docteurs Zhu et Liu ont très vite compris l’intérêt majeur de la graisse activée. Une matrice autologue tridimensionnelle bio adhésive qui n’a subi aucune modification génétique ou enzymatique et contenant maintenant des cellules souches avec un fort pouvoir de survie et de régénération cellulaire.Contrairement à des biomatériaux artificiels comme les hydrogels, la graisse activée issue du tissu adipeux n’est pas fragile. La manipulation est pratique et l'implantation s’ajuste très facilement dans toutes les formes de lésions de la moelle épinière.Les niveaux extrêmement élevés de facteurs immunosuppresseurs, anti-inflammatoires et de nombreux facteurs de croissance cellulaire ont convaincus les docteurs Zhu et Liu qu’au sein de la graisse activée les cellules souches vont pouvoir attirer et recruter les cellules souches neurales endogènes pour former et réorganiser un nouveau tissu fonctionnel.Le professeur Gorio a pu remettre toutes les données sur l’EPO et son rôle clé dans l’organisation de cette régénération neurale chez l’adulte. Cette médication associée pour une durée de trente jours est présentée dans le protocole opératoire.

Le centre de réadaptation fonctionnel de L’Hôpital Tongren

L’hôpital dispose d’un centre de réhabilitation fonctionnelle intensive. La physiothérapie est aussi point essentiel pour eux et elle doit durer 12 mois au minimum. Un traitement sans une rééducation fonctionnelle importante ne permettrait pas aux fibres nerveuses de former des synapses et d’atteindre les cibles neurales. Il faut stimuler la voie sous-lésionnelle par la physiothérapie.
L’équipe du docteur Zhu dispose d’un protocole très précis de 36 heures de rééducation par semaine avec marche, mobilisation, acupuncture, stand-up, exercices au sol, électrostimulation basse fréquence et kinésithérapie.
L’évaluation de la progression se fait selon un programme mis au point par le docteur Zhu, l’échelle de Kunming.
Le patient est logé au centre international et peut bénéficier de tout le nursing nécessaire.
Pour en savoir plus sur le Projet moelle épinière 2018 :
 
 
Pour en savoir plus sur les lésions de la moelle épinière :
 

 

En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation.