Spécificité par rapport  aux autres axes de recherche

Le point sur les différents axes de recherche sur la réparation de la moelle épinière



Il existe différents axes de recherche bien distincts du NEUROGEL™, chacun ayant fait l’objet d’au moins un essai clinique depuis près de 15 ans:

- les macrophages activés : Israël
- les cellules souches : Russie (Novossibirsk, Moscou), Corée du sud, Brésil,Pologne
- les cellules olfactives : Portugal, Australie (Brisbane), Etats-Unis (Détroit),Londres, Bulgarie
- les cellules embryonnaires : Etats-Unis (Floride), Suède (Uppsala), Russie, Corée du sud, Chine
- les cellules souches hématopoïétiques autologues : République Tchèque, Equateur

Les blessures de la moelle épinière n'étant pas jusqu'alors « réparées », la priorité a été donnée à la réadaptation destinée à atténuer la gêne du patient.

Le NEUROGEL™ incarne une nouvelle voie thérapeutique dite « biomatériau », confirmée par l'ANSM qui a accordé officiellement son soutien au projet le 20 juillet 2010 afin de procéder à un essai clinique. L’ANSM mentionne « le caractère potentiellement innovant dans une indication où le besoin en nouvelle approche thérapeutique est important. »

Ce caractère innovant a été relevé par le neurochirurgien Antonio REIS qui pratique déjà des interventions à Lisbonne : « Je peux obtenir une certaine récupération chez mes patients mais partielle. La seule façon que j’ai d’aller plus loin est d’utiliser un biomatériau pour le système nerveux central comme le NEUROGEL™, ce qui je crois sera l’avenir ».

 

 Les autres articles de cette catégorie

 

 

 

 

 

faire un don à Neurogel en marche

Nous souhaitons promouvoir cette nouvelle voie thérapeutique par la réalisation d'un essai clinique sur l'homme afin de redonner des fonctions motrices, sphinctériennes et sensitives aux blessés de la moelle épinière. Neurogel en marche est une association reconnue d'intérêt général dont le projet est de faire remarcher les handicapés moteur. Neurogel en Marche, composée de paraplégiques et de tétraplégiques, recueille des dons et travaille avec les chercheurs scientifiques sur les lésions médullaires. L'atteinte de la moelle épinière chez les paralysés n'est pas irrémédiable et grâce à la découverte du Neurogel par le professeur Woerly dont l'Association Neurogel détient les droits, tous les espoirs sont permis. L'association Neurogel en marche peut espérer faire des essais sur l'homme un jour mais il faut encore des financements. Faire marcher les handicapés moteur, les paraplégiques, les tétraplégiques est à notre portée. Aidez nous par un don à financer l'essai sur l'homme paralysé.
comments
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation.