Comprendre le NEUROGEL™

NEUROGEL™ correspond à une découverte scientifique qui a pour principal support matériel la mise au point d’un matériau synthétique breveté au plan mondial : une matrice extracellulaire conçue pour être implantée dans la moelle épinière d’un patient ayant subi une lésion.

 

dessin de la Moelle épinière avec neurogel

vue du neurogel au microscope électronique

NEUROGEL™ Vu au microscope électronique à balayage

implantation du neurogel dans la moelle épinière

Aspect d'une greffe de NEUROGEL™ dans la moelle épinière : les cellules ont envahi la structure poreuse du gel et se différencient pour former un néotissu.

rôle du neurogel comme support de croissance

Le rôle du NEUROGEL™ comme matrice de support dans la réparation cellulaire et nerveuse d'une lésion chronique.
Cette photo provient d'une moelle de rat qui a été comprimée et, trois mois après, greffée à l'aide du NEUROGEL™.On constate la croissance de fibres nerveuses myélinisées (Ax) à travers les pores du NEUROGEL™ (P, sont les billes de polymères) ainsi que la présence de cellules gliales.
Ce rat greffé a montré une récupération de ses fonctions locomotrices..vidéo  du rat opéré avec Neurogel et qui remarche

UN PRODUIT INNOVANT

Le projet scientifique est de résoudre à partir de ce NEUROGEL™ la problématique de la repousse des fibres nerveuses à la suite d’une lésion de la moelle épinière.

Le NEUROGEL™ offre la possibilité de réparer chirurgicalement des lésions de la moelle épinière. C’est une matrice entièrement synthétique viscoélastique, biocompatible, non dégradable et non toxique ayant une structure poreuse qui rappelle celle du cerveau embryonnaire, qui permet l’infiltration cellulaire, vasculaire et nerveuse.

LA REPARATION DE LA LESION

Il existe deux types de lésions : les lésions aiguës, récentes, pour lesquelles aucune cicatrice n'est encore apparue et les lésions chroniques, plus anciennes où une cicatrice dite gliale s'est formée au dessus et au dessous de la lésion.

Une fois implanté au niveau d’une lésion aiguë ou chronique de la moelle épinière, cet hydrogel joue un rôle majeur dans la réparation cellulaire de cette lésion et peut remplacer de façon permanente le vide créé par l’ablation chirurgicale des tissus nerveux endommagés (tels que la cicatrice gliale ou la cavité syringomyélique). NEUROGEL™ favorise la régénération des cellules, des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses tout en ne provoquant aucun phénomène de rejet.

Cette réparation permettra ainsi la reconnexion d’une partie des fibres nerveuses du cerveau vers les membres paralysés.

LE POTENTIEL DE REPOUSSE DES NERFS

La repousse des fibres nerveuses est désormais un phénomène reconnu et il a été démontré que les axones sectionnés de la moelle épinière ont un potentiel de régénération considérable même après plusieurs années.

D’autre part, un pourcentage d’environ 10% des fibres nerveuses est suffisant pour induire une récupération motrice. « Un pourcentage de régénération de 18% du tissu nerveux représenterait un énorme progrès de la qualité de vie pour les patients » (Intervention du Professeur Alfredo GORIO lors de la réunion des 29 et 30 octobre à Prague résumée dans la vidéo présentée sur le site de l’association).

Enfin, la grande majorité des lésions médullaires chez l’homme sont des lésions incomplètes où un grand nombre de fibres nerveuses restent intactes mais non fonctionnelles.

LE PROBLEME DE LA CICATRICE GLIALE

Le problème qui se pose est que cette régénération se trouve doublement empêchée : d’une part à cause de l’apparition après le traumatisme d’une cicatrice gliale venant, en amont et en aval de la blessure, faire barrage et d’autre part, du fait de l’endommagement de la partie intervertébrale située entre ces deux cicatrices.

NEUROGEL™ : UN SUPPORT DE CROISSANCE

L’idée originale est donc de créer un « tissu » synthétique qui jouerait le rôle d’une matrice servant de support de croissance aux fibres nerveuses endommagées et favorisant ainsi leur reconnexion aux cellules commandant les muscles des membres. Ce support, associé à une combinaison médicamenteuse hormonale, servira ainsi de "tuteur" (ou d’échafaudage) au travers duquel les fibres pourront se développer pour rejoindre la partie saine située en dessous de la blessure. C’est là toute l’originalité de cette recherche par rapport aux pistes empruntées par d’autres équipes dans le monde et son objectif est de redonner aux personnes paralysées (paraplégiques et tétraplégiques) le maximum possible de la sensibilité et la mobilité qu’ils ont perdues du fait de lésion(s) plus ou moins profonde(s) de la moelle épinière.

 

 

 Les autres articles de cette catégorie

 

 

La recherche sur les lésions médullaires avec Neurogel

Réparer les lésions médullaires c'est possible. Le Neurogel peut réparer la moelle épinière et faire remarcher les handicapés. Des essais sur le rat et le chat ont prouvé que cela était possible.

Les essais sur l'homme sont à notre portée, l'association Neurogel en marche a tous les accords. Pour cela, il reste juste à financer une partie de l'essai sur l'homme, le gouvernement financera le reste.

Il reste 360 000€ à trouver pour tester le Neurogel sur les blessés médullaires, les paraplégiques, les tétraplégiques et ainsi réparer la moelle épinière et les lésions médullaires.

C'est l'association Neurogel en marche qui possède le brevet du Neurogel pour tenter l'opération sur la moelle épinière de l'homme.

L'association Neurogel en marche a besoin de dons mais aussi de bénévoles pour médiatiser le projet. Aidez nous, aidez nous à réparer les blessés médullaires. 

 

faire un don à Neurogel en marche

Nous souhaitons promouvoir cette nouvelle voie thérapeutique par la réalisation d'un essai clinique sur l'homme afin de redonner des fonctions motrices, sphinctériennes et sensitives aux blessés de la moelle épinière. Neurogel en marche est une association reconnue d'intérêt général dont le projet est de faire remarcher les handicapés moteur. Neurogel en Marche, composée de paraplégiques et de tétraplégiques, recueille des dons et travaille avec les chercheurs scientifiques sur les lésions médullaires. L'atteinte de la moelle épinière chez les paralysés n'est pas irrémédiable et grâce à la découverte du Neurogel par le professeur Woerly dont l'Association Neurogel détient les droits, tous les espoirs sont permis. L'association Neurogel en marche peut espérer faire des essais sur l'homme un jour mais il faut encore des financements. Faire marcher les handicapés moteur, les paraplégiques, les tétraplégiques est à notre portée. Aidez nous par un don à financer l'essai sur l'homme paralysé.