Message du Président - Opération Carrefour

CARREFOUR - Les boucles du cœur

Chers adhérents, chères adhérentes et membres de notre association,
Nous sommes aujourd’hui associés à l’enseigne Carrefour qui organise depuis quelques années une chaîne de solidarité nommée « Les boucles du cœur » avec les différents magasins du groupe. Plus d’information dans ce lien http://www.carrefour.fr/engagements/boucles-du-coeur
Celle-ci est destinée aux associations qui œuvrent dans différents domaines.
L’association « Neurogel en marche » est aussi soutenue par quelques Lions Club de la région Bordelaise et nous comptons encore développer ce soutien.
L’année dernière, nous avons récolté plus de 17 000 euros et nous espérons doubler voire tripler cette somme cette année !
Nous souhaitons aussi amplifier ce phénomène, lever encore plus de fonds, associer plus de magasins Carrefour dans le futur pour soutenir notre action et c’est là que nous avons besoin de vous, déjà cette année, mais aussi l’année prochaine.
Nous avons besoin d’une présence dans les magasins du groupe pour parler de notre projet, faire acte de présence auprès des clients et de la direction des magasins, distribuer des flyers, des bulletins d’adhésions, etc…
Nous avons encore jusqu’au 18 juin.
Je vous prie de contacter au plus vite notre animatrice de ce projet, Madame Yolande Joineau, au 06 33 34 05 90 pour vous porter volontaire et savoir si une enseigne du groupe Carrefour de votre secteur est associée à notre projet.
Je compte sur vous pour que cette action nous permette définitivement de lever les fonds nécessaires à notre projet d’essai clinique pour une cure mondiale de la paralysie.
Merci d’avance.
Pierre Rondio
Président
Note : Sur le site de Carrefour, en indiquant votre adresse, vous avez immédiatement le lieu du magasin le plus proche. Nous mettrons prochainement ligne sur notre site un kit pour contacter la direction et vous aider dans les démarches (organisation, flyers,…)


 

La lettre du président – Janvier 2017

Chers adhérents, donateurs et tous ceux qui s’unissent pour la mise au point d’un traitement de la paralysie.

Nous vous souhaitons nos meilleurs vœux pour l’année 2017.
Nous entrons dans une nouvelle phase dans notre projet associatif.
 
Après des travaux importants réalisés sur le Neurogel, nous souhaitons promouvoir une nouvelle technique très prometteuse : la graisse dite activée produite par l’équipe du professeur Gorio à Milan.
 

Un premier essai sur le derme est désormais prévu pour l’été 2017.

L’essai sur le derme est une phase nécessaire avant d’implanter la graisse activée dans une lésion de la moelle épinière.
Cet essai ne nécessite pas d’autorisation spécifique, le transfert du tissu adipeux étant une pratique courante en chirurgie du derme.
Les propriétés de la graisse activée permettent de traiter efficacement de nombreuses atteintes derme (sclérodermie, brulures, escarres, etc…)
Les escarres concernent nombre de blessés médullaires  et en ce sens la graisse activée peut leur apporter une thérapie globale et rapide.
Pour l’essai sur le derme nous avons une équipe de chirurgiens plasticiens à Milan en Italie très motivée pour réaliser rapidement cet essai.

Le financement de cet essai avoisine les 450 000 €.
Ce financement semble pouvoir être couvert par notre association et un mécénat interne à l’association.
Nous reviendrons vers vous nos donateurs et vers toutes les institutions concernées si la somme n’est pas réunie.
 

Puis nous pourrons lancer l’essai sur la moelle épinière.

Nous attendons toujours la diffusion des publications concernant la graisse activée dans une lésion chez la souris et dans le cadre de la maladie de Parkinson.  
Ces publications et les excellents résultats obtenus nous permettront de médiatiser notre projet clinique pour l’essai sur la moelle épinière.
Le professeur Gorio fera une présentation à travers une vidéo dès la sortie de ces publications.
L’essai pour 10 patients nécessite une somme proche des 3 millions d’euros, incluant la physiothérapie intensive.
La réussite de l’essai sur le derme permettra aussi une rentrée de fonds auprès d’investisseurs qui attendent aussi ces résultats avec impatience.
Nous allons vous informer très régulièrement des évolutions à venir et vous éclairer plus précisément sur le déroulement de toutes ces phases.
Nous sommes à la recherche d’un nouveau neurochirurgien pour le projet clinique sur la moelle épinière.
Dans notre conseil  scientifique nous avions la chance d’avoir un prestigieux neurochirurgien, le docteur Antonio Reis de Lisbonne Portugal, nommé homme de l’année en 2006 dans son pays.
Il est malheureusement décédé et nous recherchons actuellement un neurochirurgien capable de réaliser le protocole en anglais  qu’il avait écrit pour l’implantation de la graisse activée.
Nous ciblons trois nouveaux neurochirurgiens.
 
Nous avons aussi perdu en 2016 notre secrétaire Stéphanie Mauberret, la compagne de Jean-Luc Gay, notre président et la maman d’une petite fille Anaïs.
Nous lui  rendons hommage car elle a fourni pendant de nombreuses années un travail remarquable. Nous avons beaucoup de chagrin.
Jean-Luc Gay a été très affecté mais nous attendons avec impatience son retour nécessaire au vu de l’expertise qu’il détient concernant la réglementation des essais cliniques.
Le professeur Gorio a aussi subi une intervention chirurgicale pour l'implantation d'une prothèse de la hanche en novembre 2016 et ne va retrouver son laboratoire que fin janvier.
Ceci explique le léger retard concernant les publications.
 

La graisse activée remet-elle en cause la qualité du Neurogel ?

Non, car le Neurogel est un hydrogel ayant montré largement qu’il était propice pour supporter la croissance d’un néo tissu au sein d’une lésion.
En ce sens, c’est la voie qu’il fallait choisir ; un pont de croissance tridimensionnel, biocompatible et bio adhésif.
Simplement il a ses limites et nécessite de le combiner avec des cellules souches et/ou d’autres facteurs de croissance pour espérer une meilleure récupération fonctionnelle.
De nombreuses études ont eu lieu en ce sens comme celle de la professeure Eva Sykova en 2010 avec des cellules souches mésenchymateuses combinées à ce type d’hydrogel.
Aujourd’hui, nombre de recherches utilisent un support de croissance combiné avec des cellules souches ou d’autres facteurs.
En ce sens le Neurogel a fait école.
 
Les résultats ne sont pas encore ceux escomptés pour des raisons que nous avons en partie expliquées dans la lettre de Jean-Luc gay en mars 2016.
Pourquoi ne pas combiner le Neurogel avec la graisse activée ou les cellules souches particulières issues de la graisse activée ?
Les essai précliniques du professeur Gorio ont montré que la graisse activée est également bio-adhésive comme le Neurogel.
Il s’avère qu’en réalité la structure de la graisse activée est tridimensionnelle.
 
Contrairement à des biomatériaux artificiels comme le Neurogel, la graisse activée issue du tissu adipeux n’est pas fragile.
La  manipulation est pratique et l'implantation s’ajuste très facilement dans toutes les formes de lésions de la moelle épinière.
La graisse activée est un implant autologue, c’est-à-dire provenant du patient et il n’a pas subi de modifications génétiques ni enzymatiques. C’est un implant naturel, sans contrainte éthique et sans risque.
Avec une évaluation par l’histologie et microscopie, l’implant de la graisse activée est bien resté dans le site lésionnel pendant plus de 3 semaines.
La graisse activée agit comme un implant qui dispose de cellules souches capables de survivre très longtemps sur un site lésé, s’y différencier en cellules neurales et qui dispose de niveaux extrêmement élevés de facteurs immunosuppresseurs, anti-inflammatoires et de nombreux facteurs de croissance cellulaire.
Bref nous disposons chacun d’entre nous d’un Neurogel naturel et bien plus performant.
 
Nous voilà donc en route pour les essais cliniques et plus que jamais nous avons besoin de votre mobilisation.
Je profite d’ailleurs de cette lettre pour remercier le fabuleux travail réalisé par nos membres, familles, associations  et amis pour faire parler de notre projet et récolter des fonds.
Nous devons dorénavant arriver à finaliser ces essais avec l’aide de toutes les bonnes volontés.
Donc, à très bientôt pour d’autres nouvelles sur la graisse activée et notre projet commun.
 
Pierre Rondio
Président par Intérim.
Neurogel en marche
Jean-Luc Gay, Président neurogel en marche

La lettre du Président - Mars 2016

Chère adhérente, Cher adhérent et donateurs de l’association  NeuroGel en marche,

Vous savez que depuis 2006 nous sommes entourés d’un conseil scientifique solide avec des chercheurs de premier plan. Notre association a pris conscience en 2004 que le Neurogel ne pourrait à lui seul apporter une solution pour le traitement de la paralysie.

Ceci n’a pas remis en cause les qualités fondamentales du Neurogel en tant que matrice de croissance, mais cela nous a obligés à mener des études pour combiner le Neurogel avec des facteurs pouvant induire une meilleure régénération, incluant aussi les cellules souches.

Ce tournant a eu lieu en 2007 avec des études que nous avons financées en ce sens.

Dès 2009, ces financements ont majoritairement été consacrés aux travaux du professeur Alfredo Gorio à Milan, ce dernier ayant réussi à isoler et identifier les facteurs clés que doivent exprimer des cellules souches pour s’orienter, survivre, coloniser et réorganiser un milieu médullaire lésé.

Sans entrer dans des détails médicaux trop compliqués, le professeur Gorio a isolé et sélectionné à partir du tissu adipeux (en gros de la graisse) un certain type de cellules souches grâce à un appareil qu’il a développé. Cet appareil réalise un traitement biomécanique spécifique qui induit des modifications métaboliques.

Ceci a modifié fondamentalement le caractère même de ces cellules en les incitants par ce procédé à produire de puissants facteurs de survie et de protection cellulaire, ceci sans utiliser de méthodes agressives qui risquent d’altérer alors l’ADN. Ce tissu adipeux ainsi traité est nommé graisse activée car dans celle-ci on trouve alors des niveaux extrêmement élevés de facteurs immunosuppresseurs, anti-inflammatoires et de facteurs de croissance cellulaire.

Cette longue étude a largement été financée par notre association grâce à vos dons, à vos actions et vos adhésions. Désormais ces travaux sur ces cellules souches dérivées du tissu adipeux ont donné des résultats et ont permis de rendre ces cellules souches issues de la graisse :

- résistantes au manque d’oxygène

- résistantes par immunosuppression aux facteurs intrinsèques de la moelle épinière qui empêchent la repousse des fibres nerveuses

- capables de survivre et se diriger sur un site lésionnel

- capables de se différencier en cellules nerveuses, notamment les oligodendrocytes qui permettent de gainer les fibres nerveuses.

 

Des résultats très positifs ont été obtenus :

Dans un modèle parkinsonien chez le rat, les cellules souches du professeur Gorio suppriment la neuro-inflammation en 48h et les symptômes de la maladie disparaissent en 5 jours !

Cette graisse activée a aussi été appliquée sur une lésion de la moelle épinière chez un groupe de souris après avoir ouvert la dure-mère comme cela se fait en neurochirurgie. Après 3 semaines ces souris remarchent et ont récupéré 80% de leurs fonctions !

 

Les publications sont en cours.

Ainsi, cette graisse activée peut être appliquée sur une lésion aiguë ou dans une lésion chronique avec ou sans Neurogel suivant le type de lésion.

Cette graisse activée est autologue c'est-à-dire qu’elle provient du patient lui-même, simplifiant largement une autorisation clinique.

C’est aujourd’hui que nous devons mettre toute notre énergie et nos moyens pour enfin arriver à notre but, un traitement efficace concernant tous les types d’atteintes médullaires.

Je comprends que pour certains cela paraisse long mais malheureusement il y a des contraintes et une législation en matière de recherche biomédicales que nous ne pouvons éluder.

Le CA se joint à moi pour remercier toutes celles et ceux qui œuvrent et ont œuvré au développement du projet de notre association et qui s’investissent de façon remarquable pour le dessein de notre association.

J’en profite pour vous dire que vous pouvez ré adhérer. Le montant de la cotisation reste fixé à 20 euros. En ligne ou par le formulaire papier.

A bientôt.

Jean-Luc Gay


Vous pouvez réagir sur notre forum ou sur Facebook.

Réagissez à ces annonces sur le forum neurogel en marche Réagissez sur la page Facebook de neurogel

 

 

 

Nous recherchons des compétences

Une grande dynamique autour du projet Neurogel nous a permis de recruter dernièrement quelques bénévoles talentueuses : Sylvie, Murielle et Émilie, pour ce qui concerne trois domaines essentiels : le référencement naturel dans les moteurs de recherche, la gestion des réseaux sociaux, des données du site et un programme de financement européen de notre projet.

Nous sommes à la recherche d'une personne maîtrisant bien les concepts Google : Adwords, Analytics,… Pour gérer une campagne de promotion du Neurogel. Nous venons d'être admis au programme Google Adwords pour les associations (Google Grants) qui nous permet un budget mensuel publicitaire de 10 000 $ ! Oui, vous avez bien lu, 10 000 $/mois de pub Google Adwords. C'est une opportunité fantastique mais qui demande quelques talents. Si vous avez ces compétences et quelques heures à consacrer à notre juste cause, merci de vous faire connaître ! Webmaster.

Nous recherchons également une personne bénévole, compétente et disponible pour alimenter un compte Twitter.

L'équipe Neurogel en marche

Rejoignez l'équipe de Neurogel en marche

Jean-Luc Gay

La lettre du Président - Juillet 2014

Chère adhérente, Cher adhérent,
De graves évènements familiaux m’ont éloigné depuis…
... plusieurs mois de l’association, d’où mon retard.
Nous poursuivons nos efforts pour arriver à la mise en place d’un essai clinique. Nous savons qu’en France les politiques ne nous aideront pas et que les deux grosses structures «spécialisées moelle épinière» ‘(ICM et IRME) ne souhaitent pas non plus nous soutenir.
Pour preuve, nous avons eu un entretien à Garches, avec le Professeur Djillali ANNANE, conseiller pour l'enseignement médical et la recherche au cabinet de Madame Marisol TOURAINE. Rien, aucune réponse ne nous a été apportée. Réunion stérile !
Cependant, quelques chercheurs ou scientifiques français s’intéressent à notre projet.
- c’est le cas par exemple du centre d’investigation clinique de la Timone à Marseille et plus précisément «Orphanet». A suivre.
- Plusieurs sociétés de biotechnologies m’ont contacté afin d’en savoir plus sur le Neurogel avec l’intention d’un soutien, (développement, mise en relation avec des financiers, soutien logistique…..) mais c’est «trop frais» pour que je développe au sujet de ces pistes. A suivre.
Concernant l’étranger :
- Nous continuons à collaborer avec le Pr Gorio. Les cellules souches du Pr Gorio amènent une approche plus globale pour traiter une lésion de la moelle épinière. Le Neurogel ne serait/sera plus une matrice vide, mais colonisable par des cellules souches neurales immortelles conçues et clonées à partir de cellules souches adipeuses du patient. Ceci évitant toutes les controverses éthiques. On a besoin de ces cellules capables de prolonger le processus de régénération.
On pourrait finaliser la mise au point de ces cellules combinées avec le Neurogel pour un essai en Chine, en Tunisie ou au Portugal avec le Dr Reis, faisable dans un délai alors raisonnable et avec de bonnes chances de succès.
- Nous venons aussi de rencontrer le Pr Grégoire Courtine dans son laboratoire de Genève. Le Pr Courtine et Patrick Decherchi, après avoir échangé sur les résultats de leurs travaux respectifs, ont été d’accord pour dire que la solution sera dans la combinaison de thérapies multiples parmi lesquelles l’électro stimulation, l’implant d’hydrogel et de cellules souches.
Le Pr Courtine désire conduire un test sur le NEUROGEL et émet donc le souhait de collaborer avec notre association. Très bonne nouvelle compte tenu de sa grande réputation au plan international. A suivre.
Comme vous le voyez nous poursuivons notre projet avec des contacts et partenaires qui me laissent penser que nous pourrions atteindre notre objectif courant 2014. Nous poursuivons notre recherche de financement.
Le CA se joint à moi pour remercier toutes celles et ceux qui œuvrent et ont œuvré au développement du projet de notre association.
Tout particulièrement Mr Plé, Mr Picot, Mr Peyras, Mr Rondio, Mr Lecointre, Mme Joineau, Mme Bibal, Mr Decherchi, (entre autres), qui s’investissent de façon remarquable pour le dessein de notre association.
J’en profite pour vous dire que vous pouvez réadhérer. Le montant de la cotisation reste fixé à 20 euros.
A bientôt.
Jl Gay