Pour faire marcher les handicapés à nouveau, l'association est unie aux scientifiques et aux autorités

Faire marcher les handicapés moteur à nouveau, c'est le grand projet et de nombreuses étapes ont été franchies. Le potentiel du Neurogel a été prouvé avec les scientifiques et le soutien des hautes autorités médicales est là.

Nouveau départ du Neurogel

Un nombre grandissant de scientifiques se sont intéressés à cette voie thérapeutique, attestant ainsi l’importance du potentiel de cette découverte représentant un véritable traitement de la paralysie. Neurogel en Marche a soutenu et coordonné cette nouvelle communauté de scientifiques. En quelques années, de grandes étapes ont été franchies et des résultats très positifs ont été obtenus.

Forts de ces progrès tangibles obtenus depuis 2004, nous nous préparons maintenant à passer aux essais cliniques et avons désormais  de nombreuses raisons  d’espérer leur proche  concrétisation.

Le potentiel du Neurogel

Lorsque l’association Neurogel en Marche est devenue propriétaire du brevet du NEUROGEL™ en 2004, deux leaders déterminés, Jean Luc Gay et Pierre Rondio ont travaillé d’arrache-pied pour permettre l’apparition et la structuration d’une véritable communauté internationale de chercheurs travaillant sur le NEUROGEL™. Grâce à leurs efforts continus, 4 étapes fondamentales ont été franchies :


Une communauté scientifique autour du Neurogel - Depuis 2007

L’association a contribué au développement du NEUROGEL™ en finançant des échantillons du NEUROGEL™ à des équipes scientifiques, en partageant des connaissances et en jouant un rôle de coordinateur avec les personnes clés.

En dehors des chercheurs travaillant sur la moelle épinière, d’autres scientifiques de renommée mondiale ont également souhaité apporter leur crédit au projet. Il en est ainsi du Pr. Beaulieu inventeur de la DHEA et du RU486.

C’est grâce à ce travail dans la durée que s’est concrétisé à Prague en décembre 2009 un sommet visant à réunir les acteurs clés de cette communauté.

 

Sommet de Prague, rencontres des leaders de la communauté scientifiques autour du Neurogel - Déc 2009

En décembre 2009, le sommet de Prague a été organisé et financé par l’association Neurogel en Marche. Ce sommet marque la rencontre entre les leaders les plus dynamiques de la communauté scientifiques et techniques du NEUROGEL™ :
- Le Pr Alfredo Gorio, chef scientifique du programme italien sur les lésions de la moelle épinière.
- Le Pr Antonio Reiss, neurochirurgien portugais parmi les plus reconnus en Europe.
- Le Pr Eva Sykova membre de l’académie des sciences de République Tchèque qui dirige l’Institute of Experimental Medecine, comprenant un laboratoire répondant aux normes européennes et permettant la réalisation de l’essai clinique.
- L’équipe du docteur Decherchi qui réalise un essai préclinique sur le NEUROGEL™ en France.
- Le docteur Pinet, détenteur du savoir-faire et fabricant historique du NEUROGEL™. Il dispose de son laboratoire au Canada.
- Les représentants de l’association Neurogel en Marche.

Le "sommet de Prague" marque un tournant dans l’histoire du NEUROGEL™ puisque chercheurs, neurochirurgien, fabricant du NEUROGEL™, et association de paralysés se réunissent pour discuter ensemble de la mise en œuvre future du premier essai clinique avec le NEUROGEL™.

Ce sommet est un succès majeur qui a vu naître un débat de fond et une collaboration intense entre les principaux acteurs de l’essai clinique futur.

Suite à ce sommet, l’enjeu fondamental pour l’association consiste désormais à réunir les fonds nécessaires pour obtenir l'autorisation d'essai clinique.

Pour voir la vidéo du sommet, cliquer ici


Crédibilité du projet attesté par l'ANSM, plus haute autorité de santé en France - Juin 2010

Le projet d’essai clinique avec le neurogel™ a été pré-evalué par la plus haute autorité de santé en France et confirmée dans une lettre officielle.
En France, l’ANSM est la plus haute autorité de santé chargée d’évaluer les essais cliniques et d’autoriser la mise en marché de nouvelles applications thérapeutiques.

Après plusieurs rencontres avec l’ANSM, l’association a pu présenter le projet visant à la réalisation de cet essai clinique. Le cœur de métier de l’ANSM étant l’évaluation des risques sanitaires et la validation des essais cliniques avant la mise en marché, elle n’a donc pas vocation à encourager les équipes scientifiques au risque d’être accusée d'être juge et partie.

Pourtant, fait rarissime, l’ANSM a souhaité apporter son soutien à ce projet atypique afin de donner une crédibilité à une innovation qu’elle juge potentiellement innovante.

L’ANSM n’a pas vocation à financer des projets scientifiques mais cette recommandation marque une étape cruciale pour convaincre ensuite donateurs et bailleurs de fond de la crédibilité du projet.


Neurogel en marche reçue à l'Élysée - Décembre 2010

Etant donné le caractère atypique de ce projet et les montants nécessaires pour le financement de l’essai clinique, les dirigeants de Neurogel en Marche ont sollicité à nombreuses reprises les plus hautes sphères de l’état.

Ils ont finalement été reçus par le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy en décembre 2009.

Chaque année, l’Etat français verse 5 milliards d’euros pour les dépenses de santé des blessés médullaires. Ce montant n’inclut pas les dépenses liées à la réinsertion de personnes handicapées. Sans parler du devoir moral, il nous apparaît juste que d’un point de vue strictement financier, l’Etat contribue largement au financement de ce premier essai clinique de cette voie thérapeutique découverte par un français et dont la propriété intellectuelle est française.

Les conclusions suite à cette première rencontre sont mitigées puisque l’Etat ne souhaite pas financer l’essai clinique avant d’avoir les résultats des essais précliniques du docteur Decherchi à Marseille.

Entre temps, des chercheurs indiens et du Moyen Orient ont également demandé des échantillons de Neurogel afin de réaliser des tests...

Les réactions de Jean Luc Gay et Pierre Rondio en vidéo suite à leur venue à l’Elysée
Pour être tenu informé de l’actualité de Neurogel en Marche, inscrivez-vous à la newsletter ou découvrez le blog

 

 Les autres articles de cette catégorie

 

 

 

 faire un don à Neurogel en marche

Nous souhaitons promouvoir cette nouvelle voie thérapeutique par la réalisation d'un essai clinique sur l'homme afin de redonner des fonctions motrices, sphinctériennes et sensitives aux blessés de la moelle épinière. Neurogel en marche est une association reconnue d'intérêt général dont le projet est de faire remarcher les handicapés moteur. Neurogel en Marche, composée de paraplégiques et de tétraplégiques, recueille des dons et travaille avec les chercheurs scientifiques sur les lésions médullaires. L'atteinte de la moelle épinière chez les paralysés n'est pas irrémédiable et grâce à la découverte du Neurogel par le professeur Woerly dont l'Association Neurogel détient les droits, tous les espoirs sont permis. L'association Neurogel en marche peut espérer faire des essais sur l'homme un jour mais il faut encore des financements. Faire marcher les handicapés moteur, les paraplégiques, les tétraplégiques est à notre portée. Aidez nous par un don à financer l'essai sur l'homme paralysé.