Notre association finance et met en place une première médicale mondiale : l’opération de la moelle épinière de 12 patients avec la graisse activée

Le projet 2018

 
Toutes les informations sur le projet d'opération de la moelle épinière pour 12 patients volontaires à Kunming en Chine. En savoir plus

La graisse activée

 
Le principe d'activation des cellules souches dans le tissu adipeux sous-cutané pour obtenir un neurogel capable de réparer la moelle épinière des handicapés moteur. En savoir plus

Concert à Bordeaux

 Le concert à Bordeaux le 5 octobre au Rocher Palmer, au profit de Neurogel en marche fut un succès artistique et financier. Photos et vidéo
Adhérer ou faire un don à Neurogel en marche
Imprimer

Meeting de Barcelone le 26 octobre 2018

Réunion de tous les acteurs du projet Kunming

Le meeting de Barcelone a été organisé par l’association « Neurogel en Marche » en collaboration avec la fondation Step by Step de Barcelone.
La fondation Step by Step est un centre de réhabilitation fonctionnelle intensive pour les personnes paralysées.
L’objectif du meeting était d’évaluer les patients présélectionnés par l’association « Neurogel en marche » par l’équipe des docteurs Zhu et Liu venus
spécialement du centre international de traitement des lésions de la moelle épinière de Kunming, province du Yunnan, Chine.
Il s’agissait de présenter aux patients la thérapie, la chirurgie et la réhabilitation fonctionnelle ainsi que d’enclencher une collaboration de la fondation Step by Step avec le centre de réhabilitation fonctionnel de l’hôpital Tongren de Kunming.
 
Il s’agissait aussi de réunir tous les acteurs de cette étude, finaliser le protocole opératoire, organiser toute la logistique pour les patients et enclencher l’étude clinique.
L’association « Neurogel en marche » avait réalisé une présélection des patients et longuement présenté les rapports médicaux des patients à l’équipe de Kunming.
Au final, les patients français que nous avons présenté pour l’étude ont été acceptés et donc l’étude clinique va pouvoir démarrer début mars si nous avons le financement nécessaire.
 
 

Le centre international Tongren de Kunming


L’équipe de Kunming a une réputation mondiale, elle collabore avec des Universités américaines et a mené des études cliniques en collaboration avec le Dr. Wise Young ou Miami Project.
L’approche chirurgicale est un point majeur pour la récupération motrice et sensitive. C’est pourquoi l’association « Neurogel en marche » a contacté et finalisé ce projet avec le centre international de Kunming.
 
Le docteur Liu, chef du service de neurochirurgie et auteur de sept brevets sur des techniques d’approches chirurgicale de la lésion médullaire a fait un exposé sur la chirurgie lors de ce meeting.
La pratique d’une laminectomie sur quatre ou cinq niveaux pour mettre la lésion au centre du champ opératoire, l’ouverture de la dure-mère pour rendre tous les tissus cicatriciels visibles, retirer les kystes arachnoïdiens, les adhérences, les fibroses, l’accès à la voie intramédullaire jusqu’aux kystes, sont des actes courant et maîtrisés par l’équipe du docteur Liu.
La docteur Zhu qui dirige tout le centre de Kunming est une personnalité très active avec une grande connaissance allant de la neurochirurgie, la neurobiologie, l’acupuncture, et bien sûr à la physiothérapie.
 
Le centre de réhabilitation fonctionnelle de Kunming est en ce sens très focalisé sur la marche et des exercices actifs avec peu d’aide technique. Il y a tous les exercices de mobilisation mais la marche reste
le thème central. Remettre l’individu sur ses jambes avec tout son poids et activer la marche.
La stimulation sous-lésionnelle devant alors être proche de la marche normale pour que le retour sensitif soit le plus proche de la réalité.
La physiothérapie sera donc très difficile à suivre pour les patients et l’équipe de Kunming les a bien mis en garde que tout ne sera pas simple à ce niveau, d’autant que ces exercices durent 36 h par semaine.
 

Exposé du Pr. Gorio

Le professeur Gorio, de l’Université de Milan, a expliqué la thérapie en commençant par montrer le rôle incontournable de l’EPO dans la régénération neuronale.
Il a d’emblée souligné l’erreur que fait la science en occultant ou ignorant le rôle majeur de L’EPO dans la régénération du système nerveux central.
Il a montré l’expression de l’EPO dans le cerveau, les neurones, les conséquences sur la survie, le développement du système nerveux central.
Il s’est appuyé sur deux études humaines majeures.
 
Le professeur Gorio a ensuite présentée la graisse activée et ses caractéristiques.
 
Il a ainsi expliqué que le tissu adipeux du patient est prélevé par liposuccion puis traité de manière stérile avec un procédé entièrement mécanique breveté.
La graisse subit un ensemble de forces mécaniques et orbitales durant un temps et des fréquences bien précises. Cette graisse ainsi activée confère aux cellules souches qu’elle contient, des niveaux extrêmement élevés de facteurs immunosuppresseurs, anti-inflammatoires ainsi que des facteurs clés pour la régénération du système nerveux central, ceci sans utiliser une quelconque méthode chimique ou génétique. La graisse activée devient alors une matrice de croissance tridimensionnelle bio adhésive permettant la repousse des fibres nerveuses. Les cellules souches de la graisse activée vont se différencier et survivre très longtemps au coeur du tissu blessé. En combinaison avec l’EPO les cellules souches neurales de la moelle épinière migrer vers la graisse activée. Elles vont pouvoir organiser une nouvelle structure neurale et enclencher une repousse des fibres nerveuses.
 
Il a montré les résultats rapides et la récupération fonctionnelle chez la souris en 3 semaines.
 

Les patients volontaires

Les patients ont donc été évalués par l’équipe de Kunming.
L’association « Neurogel en marche » avait déjà adressé à l’équipe de Kunming de nombreuses données cliniques des patients.
L’évaluation s’est faite en deux parties : l’aspect physiologique et l’analyse des données cliniques.
Au final, ils ont été sélectionnés et cela a donné lieu à des scènes de liesse. Cela a aussi créé une très forte union entre les patients qui semblent aujourd’hui former un groupe solide pour affronter des mois de rééducation intensive et ce projet unique au monde.
Les patients sélectionnés sont :
- Notre chère Virginie Bibal, tétraplégique C5/C6 déjà membre très active de notre association.
- Mme Aline Denay, 47 ans tétraplégique C5-C6 et membre active depuis 1996
- Mr.Michael Keush, 31 ans, paraplégique T11 depuis seulement 1 an
- Mr.Zafer Sarisu 29 ans , paraplégique en T8 depuis 2010.
- Mr. Stephane Meys 44 ans paraplégique T10 depuis 2015
- Mr Eric Roulet, 56 ans paraplégique T5 depuis 2015

L'équipe de Kunming et la neurochirurgie

L’équipe de Kunming sait désormais appliquer la thérapie et maîtrise la chirurgie. Avec un implant autologue comme la graisse activée, le risque clinique reste faible même s’il existe.
Il est prévu de réaliser les opérations sur les patients en Mars 2019.
Les opérations auront lieu en quelques jours . Ceci pour que le groupe démarre la physiothérapie en même temps et puisse se soutenir.
L’équipe de Kunming espère aussi que des liens pourront se tisser avec le groupe des 6 patients chinois qui feront aussi partie de l’étude clinique.
 

Le financement

Le financement devient l’objectif majeur pour concrétiser l’étude et permettre aux patients français de se rendre à Kunming.
L’association « Neurogel en marche » a signé un contrat avec le centre de Kunming pour ces opérations
Le coût total est de 720 000 euros et nous disposons de 350 000 euros si l’on compte sur les promesses de dons.
Nous avons désormais l’assurance que cette étude puisse avoir lieu , les patients ayant été sélectionnés.
L’association « Neurogel en marche » souhaite donc une mobilisation des tous ses membres, de la communauté des personnes paralysées et de nos concitoyens.
Nous avons besoin d’une forte chaîne de solidarité nationale pour que ces patients puissent accéder à ce traitement et espérer remarcher.
 

Aidez-les à guérir en faisant un don ! Merci !

Faire un don à Neurogel en marche

Pierre Rondio
Président « Neurogel en marche »
 

Quelques photos du meeting de Barcelone

Imprimer

La graisse activée et les cellules souches

Principe d'activation des cellules souches de la graisse sous-cutanée

Il est connu depuis longtemps que la graisse sous-cutanée, issue de l'abdomen principalement, contient des cellules souches mésenchymateuses capables de générer une réparation tissulaire, quel que soit le type de tissu lésé : muscle, os, tendon et bien sûr moelle épinière. Malheureusement les cellules souches mésenchymateuses sont certes capables de se différencier en muscle, cartilage, os et cellules nerveuses IN VITRO, mais les tentatives in VIVO ne donnent pas les résultats escomptés. Ces cellules ne survivent pas assez longtemps et n’ont pas le temps ni la capacité de générer correctement un nouveau tissu cellulaire.
 
Les cellules souches issues de cette graisse nécessitent une stimulation pour les rendre actives à la régénération et à la différentiation cellulaire. De nombreuses équipes de recherches ont tenté d'améliorer ces cellules par différentes méthodes de culture, avec des résultats souvent décevants. La méthode chimique induit une modification génétique qui génère à terme la formation de cellules cancéreuses. L'agitation mécanique par centrifugation ne donne également que des résultats faibles.

Le concept de mécano transduction

Le principe de mécano transduction est basé sur une idée simple : les cellules musculaires d'un sportif se développent grâce à un entraînement intensif et régulier, qui n'est autre qu'une agitation. Les cellules musculaires sollicitées par cet entraînement se développent et accroissent le volume musculaire.
C'est sur ce principe que l'équipe de recherche du professeur Gorio à Milan (Italie) a eu l'idée d'appliquer une agitation orbitale sur de la graisse sous-cutanée pour en améliorer la qualité des cellules souches.
 
Le Pr. Gorio de Milan
 
Le Pr Gorio de Milan

De longues années de recherche, financée par Neurogel en marche, ont permis de mettre au point une méthode qui confère aux cellules souches des caractéristiques très intéressantes : une durée de vie plus importante en milieu ischémique (mauvaise circulation et manque d'oxygène) de plusieurs semaines, des facultés anti-inflammatoires très amplifiées et la capacité à recréer les conditions d’une régénération d’un tissu cellulaire. Les facteurs immunosuppresseurs sont également amplifiés ce qui rend les cellules souches résistantes aux mécanismes qui empêchent la régénération d’un organe lésé. Pour approfondir le sujet, vous pouvez lire la traduction de Michèle Zander de l'article du International Journal of molecular Sciences et notamment le tableau de la page 4. Ce document simplifié sur l'activation du tissu adipeux.
 
Cellules souches mésenchymateuses
 
Schéma des capacités des cellules souches mésenchymateuses
 

L'utilisation de la graisse activée

Par une petite intervention chirurgicale, de la graisse sous-cutanée est prélevée en faible quantité (50 ml), généralement au niveau de l’abdomen. Cette intervention est appelée liposuccion. Elle peut être pratiquée sous anesthésie locale.

La graisse sous-cutanée après liposuccion

Bocal de réception de la graisse sous-cutanée

Cette graisse est ensuite lavée par gravitation pour retirer le sang, l’huile et l’eau présents dans le produit de liposuccion. Puis cette graisse épurée est activée par une machine inventée et mise au point par l’équipe du Professeur Gorio.
Après traitement, on obtient un type de gel neural, résistant et facile à manipuler, que l’on peut appliquer dans la cavité de la moelle épinière blessée, mais aussi sur des escarres. Des recherches sont également en cours car ces cellules peuvent être ensuite isolées et injectées.
Un essai préclinique sur un modèle de rats parkinsoniens a donné des résultats stupéfiants. 48 heures après l'injection, tout tremblement avait cessé et 5 jours plus tard la maladie avait disparu !

C'est la raison pour laquelle l'association Neurogel en marche a décidé de lancer un essai sur l'homme et c'est le centre international de recherche sur la moelle épinière de Kunming en Chine qui a été sélectionné. En savoir plus
La sélection des patients est maintenant pratiquement achevée et une rencontre de tous les acteurs de cette opération doit avoir lieu prochainement à Barcelone en Espagne.  

C'est une première mondiale qui va permettre, nous l'espérons, à des handicapés moteur, paraplégiques et tétraplégiques retrouver des fonctions motrices et sensitives qui leur donneront plus d’autonomie et de dignité.

Pour approfondir, quelques données sur les proprirétés de la graisse avec ou sans activation

Le traitement mécanique par l’action orbitale intensive induit des changements majeurs, dont l’atteinte massive des cellules adipeuses car elles sont peu résistantes aux entrechocs. Le tissu adipeux se retrouve en situation de stress et de danger de mort.
Les cellules souches mésenchymateuses de la graisse s’activent car en dehors de ces situations graves elles n’ont qu’un rôle de tour de contrôle du tissu adipeux, pour le renouveler et l’entretenir.
En tous cas elles prennent alors le contrôle de l’adipogénèse ( le renouvellement, le maintien du tissu gras) et vont grandement agir pour leur survie, puisqu’elles sont la base du tissu adipeux. Elles doivent survivre pour que le tissu adipeux puisse espérer se renouveler.
 
 
Tableau de comparaison des propriétés du tissu adipeux après lipposussion, après centrifugation (méthode Coleman)
et après mécanotransduction (méthode Gorio agitation 10 mn)
Tableau d'activation de la graisse activée par mécanotransduction

 

Ainsi avec ce traitement par mécanotransduction induit via ces cellules, voilà ce qu’il se passe :
 
- Des niveaux importants IL-15 inhibent alors directement l’adipogénèse mais pour la graisse dans ce cas les niveaux importants d’ IL-15 rendent le tissu hautement IMMUNOSUPPRESSEUR IN VIVO.
 
- Des niveaux importants de TSG-6 diminuent aussi l’adipogénèse mais augmente aussi dans la graisse de puissants effets ANTI-INFLAMMATOIRE IN VIVO.
 
- Des niveaux importants d’OCT4 et de SOX2 sont des facteurs transcription essentiels pour le RENOUVELLEMENT CELLULAIRE.
 
- Avec des niveaux élevés de nano-g les hADSCs sont capables de survivre, migrer vers des sites lésés, et devenir des CELLULES SOUCHES NEURALES APRES TRANSFORMATION ET CE IN VIVO.
 
Nous voilà donc avec une graisse dite activée dans laquelle on trouve en réalité :
 
- Une nouvelle sorte de cellules souches neurales qui résistent aux inhibiteurs de croissance par de puissants facteurs immunosuppresseurs.
 
- Des nouvelles cellules souches neurales qui induisent une neuroprotection par de puissants facteurs anti-inflammatoires.
 
- Des nouvelles cellules souches neurales capable de se multiplier in vivo et se différentier en neurones et/ou en olygodendrocytes.

 

Imprimer

Projet de réparation de la moelle épinière 2018

La graisse activée du professeur Gorio pour opérer des patients français

L'association Neurogel en marche, en partenariat avec le Centre International de Traitement des Lésions de la moelle épinière à l'hôpital Tongren de Kunming en Chine, projette pour 2018 de réaliser une série d’opérations pour le traitement des lésions de la moelle épinière avec la graisse activée, une matrice autologue tridimensionnelle issue du tissu adipeux combiné avec de l’érythropoïétine (EPO).
 

6 personnes françaises à sélectionner pour une opération de la moelle épinière

Les handicapés moteur, paraplégiques et tétraplégiques, adhérents de l'association Neurogel en Marche, peuvent s'inscrire au programme 2018 de réparation de la moelle épinière. Leur dossier doit se composer d'un certain nombre d'examens et d'un formulaire de consentement éclairé. L'association Neurogel en Marche prend en charge l'opération de la moelle épinière et la rééducation fonctionnelle intensive. Oui il est possible de remarcher après un accident ayant entrainé une lésion de la moelle épinière et nous comptons le prouver et redonner la possibilité de marcher aux personnes atteintes d'une blessure médullaire.
 

Kunming, un essai clinique ?

Kunming réalise déjà ce types d’opérations, car des essais cliniques avec des cellules souches issues de la graisse du patient ont déjà été réalisées.
Ces essais cliniques sur la moelle épinière ayant déjà été effectués, cela  nous permet  d’appliquer aujourd’hui notre nouveau neurogel, la graisse activée avec une médication associée, l’EPO, sans repasser par les fastidieuses démarches que requiert un essai clinique standard.
 

Pour en savoir plus sur le projet Kunming :

 
{up link=135 | title=Financement des opérations sur la moelle épinière}Financement des opérations sur la moelle épinière{/up link}
{up link=139 | title=Recrutement des patients (6 pour la France)}Recrutement des patients (6 pour la France){/up link}
{up link=138 | title=Critères de sélection}Critères de sélection{/up link}
{up link=136 | title=Le centre Tongren de Kunming (Chine)}Le centre Tongren de Kunming (Chine){/up link}
{up link=137 | title=Programme opératoire et rééducation}Programme opératoire et rééducation{/up link}
 
Pour en savoir plus sur les lésions de la moelle épinière :
 
{up link=131 | title=les lésions de la moelle épinière}Les lésions de la moelle épinière{/up link}

 
Imprimer

Le financement du projet Moelle épinière 2018

 

Neurogel en marche recherche des fonds pour financer l'opération

L’association Neuro-gel en marche doit porter le financement de ces opérations.
Une estimation fiable du coût pour 12 patients en Chine a été chiffrée avec l’hôpital de Tongren.
Le coût total des opérations avec 1 mois en clinique incluant la chirurgie, 11 mois de physiothérapie en Chine, toute la médication (EPO comprise) associée et toutes les analyses trimestrielles (Echelle de Kunming, scanner, IRM, Radios, etc) pour 12 patients est de 720 000 euros.
Ce coût inclut la location d’une chambre « luxe ». Le nursing et les repas sont à la charge du patient.
Nous pouvons disposer à l’heure actuelle suivant les différents donateurs et l’association, d’une somme de 350 000 euros.
L’association a donc réuni la moitié du financement.
 
 
Pour en savoir plus :
 
{up link=139 | title=Recrutement des patients (6 pour la France)}Recrutement des patients (6 pour la France){/up link}
{up link=138 | title=Critères de sélection}Critères de sélection{/up link}
{up link=136 | title=Le centre Tongren de Kunming (Chine)}Le centre Tongren de Kunming (Chine){/up link}
{up link=137 | title=Programme opératoire et rééducation}Programme opératoire et rééducation{/up link}
 
Pour en savoir plus sur les lésions de la moelle épinière :
 
{up link=131 | title=les lésions de la moelle épinière}Les lésions de la moelle épinière{/up link}

 
Imprimer

Critères de sélection des patients français

Les examens de présélection

 
Un certain nombre d'examens sont à réaliser en France, avant l'acceptation définitive de votre dossier :
 
- IRM de la lésion
- IRM des muscles de la cuisse et du mollet
- Radio et/ou scanner de la colonne vertébrale
- Électromyographie des muscles et des nerfs périphériques.
- Tests somesthésiques (potentiels moteurs et sensoriels évoqués)
- Les tests psychologiques de Rorschach, Rozenzweig et Raven. Inventaire de personnalité multiphasique du Minnesota.
- Bilan urinaire et sanguin.
- Electrocardiogramme
- Doppler des jambes
 
L'achèvement de ces tests peut prendre de 2 à 3 mois selon la disponibilité des hôpitaux et des médecins.
 

Le formulaire de consentement éclairé

Le patient devra également signer un formulaire de consentement éclairé dans lequel un résumé de la procédure et les risques impliqués seront clairement définis. Le patient devra également subir une série de tests au cours de l'année suivant la chirurgie, ainsi que s'inscrire à un protocole de physiothérapie préétabli, l’échelle de Kunming.
Le patient restera anonyme mais devra accepter la divulgation des données personnelles collectées pour une éventuelle publication médicale.
Les risques sont minimes car la graisse activée est un tissu autologue prélevé au niveau abdominal (appartenant au patient) sans modification chimique ou génétique qui n'a jamais provoqué de rejet, de mutagénicité et d'inflammation.
La cytokine appelée érythropoïétine utilisée dans la thérapie est bien connue et bien contrôlée.
 

Les risques liés au protocole opératoire

Cependant, les risques encourus comprennent :
 
- Les complications médicales après l'anesthésie, y compris la mort.
- Infections dues à l'aspect neurochirurgical de la chirurgie, telles que la méningite, la myélite - Les symptômes neurologiques peuvent s'aggraver après la procédure en raison de la présence de débris et de l'implantation de la graisse activée. Notez que ce risque est plus élevé chez les patients présentant des lésions cervicales.
- Blessure causée par un gonflement post-opératoire de la moelle épinière, ce qui peut entraîner un niveau de lésion plus élevé.
- Syringomyélie secondaire dans le segment de la moelle épinière se présentant comme une complication tardive
- Autres complications post-opératoires comprennent des complications post-opératoires telles que la pneumonie, la thrombose veineuse profonde, la cicatrisation et les infections des voies urinaires.
 

Critère d'intégration

- Le patient devra avoir un déficit moteur et sensitif complet. Score ASIA A = aucune motricité ou sensibilité dans le territoire S4-S5
- L’âge du patient doit se situer entre 20 et 55 ans.
- Pas de restriction pour l'âge de la lésion
- Pas de restriction pour la taille et / ou le nombre de lésions
- Parésie complète ou incomplète
- Lésion incomplète
- Lésion entre C5 et T11
 

Critère d'exclusion

- Le niveau de blessure limité à C5 pour les quadriplégiques
- Patient mineur et ayant moins de 20 ans
- Diabète
- Infection hépatite B ou C
- Syndrome d’immunodéficience acquise
- Restriction tendineuse et incapacité à maintenir la station verticale.
- Femme enceinte ou allaitante
Si vous répondez aux critères énumérés ci-dessus et que votre demande est acceptée par le neurochirurgien, veuillez communiquer avec le président ou le vice-président de l'Association.
 
Pour en savoir plus :
 
{up link=135 | title=Financement des opérations sur la moelle épinière}Financement des opérations sur la moelle épinière{/up link}
{up link=139 | title=Recrutement des patients (6 pour la France)}Recrutement des patients (6 pour la France){/up link}
{up link=136 | title=Le centre Tongren de Kunming (Chine)}Le centre Tongren de Kunming (Chine){/up link}
{up link=137 | title=Programme opératoire et rééducation}Programme opératoire et rééducation{/up link}
 
Pour en savoir plus sur les lésions de la moelle épinière :
 
{up link=131 | title=les lésions de la moelle épinière}Les lésions de la moelle épinière{/up link}

 
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation.